Arkhè

Arkhè est un concept présent chez les philosophes présocratiques. Issu du grec ancien, Arkhè (ἀρχή) signifie « principe », « cause », « origine ». Ce concept a été utilisé pour la première fois par Aristote pour désigner l’élément primordial par lequel les philosophes présocratiques cherchaient à expliquer la constitution et l’origine de la nature (physis).

PhilosopheArkhè
Thalès de MiletL’eau
Anaximandre« Apeiron » (illimité)
AnaximèneAir
Pythagore, Philolaos de Crotone, Archytas de TarenteNombre
HéracliteFeu
Empédocle4 éléments : l’eau, la terre, le feu et l’air
Anaxagore« Homoméries » (semences)
Démocrite, LeucippeAtomes

Thalès de Milet

Thalès de Milet, le premier philosophe de l’histoire, a défendu l’eau comme principe constitutif et cause de toutes choses (Arkhè).

Cette conclusion repose sur l’observation que toutes les choses sont nourries par l’humidité, que la chaleur est générée et conservée à partir d’elle. Les plantes, les graines et les aliments (essentiels à la préservation de la vie) sont humides et tout ce qui meurt se dessèche.

Anaximandre

Selon Anaximandre de Milet, l’Arkhè est l’apeiron (ἄπειρον), mot grec signifiant « illimité », « indéterminé », « indéfini ». Sans commencement ni fin, l’apeiron est présent en toutes choses et gouverne tout.

Contrairement à l’eau de Thalès, l’apeiron n’est pas un élément matériel.

Anaximène

Pour Anaximène de Milet, l’air est l’Arkhè qui, par sa condensation et sa raréfaction, donne l’existence à toutes choses.

Pythagore

Le philosophe et mathématicien Pythagore soutenait que les nombres étaient le principe générateur et organisateur de toute chose. Les philosophes pythagoriciens Philolaos de Crotone et Archytas de Tarente pensaient de même.

Héraclite

Héraclite, l’obscur philosophe, a suggéré que la substance primordiale était le feu.

Empédocle

Empédocle ne propose pas un seul élément comme principe, mais quatre :

  • le feu ;
  • la terre ;
  • l’eau ;
  • l’air ;

Anaxagore

Anaxagore affirmait que toutes les choses étaient composées de semences (Homoméries). Ces semences, éternelles et immuables, sont organisées par une Intelligence cosmique appelée « Noûs ».

Démocrite

Selon Démocrite d’Abdère, toute la réalité est constituée d’atomes et de vide. Toutes les choses du monde sont formées par la combinaison et la séparation de ces atomes infinis et imperceptibles. Leucippe d’Abdère partageait également cette théorie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois + onze =