Leucippe d’Abdère

Leucippe d’Abdère est un philosophe grec présocratique connu comme le fondateur de la théorie atomiste. Pour lui, l’atome est l’archè, le principe constitutif de toute chose.

Biographie

Leucippe est né dans la ville d’Abdère (ou de Milet) vers le Vᵉ siècle avant J.-C. Il était contemporain de Socrate et d’Anaxagore et, selon Diogène Laërce, il était un disciple de Zénon d’Élée.

Leucippe aurait été associé à la philosophie de Parménide, mais a fini par suivre une voie différente de la philosophie éléatique.

Leucippe
Leucippus, par Luca Giordano, 1652.

On sait peu de choses sur sa vie, et certains philosophes de l’Antiquité, comme Épicure, et des spécialistes modernes de la philosophie antique, comme Erwin Rohde, pensent que Leucippe n’a jamais existé.

Cependant, Aristote affirme que Leucippe est le créateur de la théorie des atomes (atomisme), et donc le fondateur de l’école atomiste, la dernière école présocratique. La doctrine atomiste a également été développée par son disciple Démocrite.

Œuvres

Leucippe est considéré comme l’auteur de deux ouvrages :

  • Le grand système du monde ;
  • Sur l’esprit ;

Cependant, on ne connaît qu’un fragment de son œuvre sur l’Esprit :

“Rien n’est le fruit du hasard, tout est le fruit de la raison et de la nécessité.”

L’atome comme archè

Atome : l’essence de la matière. Image de Tomislav Jakupec, via Pixabay.

Les philosophes présocratiques cherchaient à définir un principe (archè) qui expliquerait l’origine de toutes choses. Pour Leucippe d’Abdère, ce principe était l’atome. Selon sa théorie, d’innombrables atomes – des particules invisibles – se déplacent dans le vide.

Les particules extrêmement petites appelées atomes sont indivisibles, d’où leur nom, qui signifie littéralement « non divisible » en grec. Pour Leucippe, les atomes sont l’essence même de la matière, et chacun d’entre eux est géométriquement différent des autres.

Selon la théorie atomiste, les atomes sont incréés, immuables et indestructibles. Les atomistes partageaient le point de vue de Parménide selon lequel le non-être n’existe pas et croyaient que la naissance et la mort étaient des processus au cours desquels les atomes s’agrégeaient ou se séparaient.

Cosmologie

Selon Leucippe, les mondes sont constitués d’une variété d’atomes de formes différentes, qui se rencontrent dans le vide immense. Lorsqu’ils se réunissent, ils forment un seul tourbillon et passent ensuite par des processus d’union et de séparation.

Certains atomes se déplacent vers l’espace vide à l’extérieur, tandis que d’autres restent au centre. De là, ils s’unissent et se solidifient pour former une structure sphérique.

L’univers, qui est illimité, a une partie pleine et une partie vide, qu’il appelle éléments. Toutes les choses sont de nature illimitée et se transforment les unes dans les autres.

L’espace vide est rempli de corps. Lorsque les corps se déplacent dans le vide, ils se mélangent et donnent naissance à des mondes. Le mouvement et l’agglomération de ces corps donnent également naissance aux étoiles.

Théorie de la perception

Leucippe d’Abdère a élaboré une théorie pour expliquer le processus de la perception humaine.

Pour lui, la perception et la pensée sont générées par des modifications du corps et par de petites images, composées d’atomes, qui nous parviennent de l’extérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × cinq =